Ma sélection de produits
Vous retrouverez à tout moment vos articles préférés, simplement en vous identifiant sur le site
Je suis déjà client
Merci de saisir votre adresse e-mail et le mot de passe de votre compte pour vous identifier
Email :
Mot de passe :
Mot de passe oublié?
fermerMot de passe oublié?


Valider
Je suis un nouveau client
(* Champs obligatoires )
Civilité * :
Nom * :
Prénom* :
Date de naissance * : / /
Adresse* :
Code postal* :
Ville* :
Pays* :
Téléphone* :
Comment nous avez-vous connu* :
Email* :
Créez votre mot de passe* :
Confirmez votre mot de passe* :
Valider

Un lien entre l’hyperactivité et la surdité

Whatsapp Facebook Twitter Addthis

L’hyperactivité se caractérise par des troubles de l’attention, comme des difficultés à se concentrer, à écouter ou encore à accomplir des tâches complexes. Une équipe de chercheurs de l’Albert Einstein College of Medicine de New York a découvert récemment un lien entre cette affection et la déficience auditive.

 

Tout a commencé par une observation. La jeune chercheuse Michelle Antoine a remarqué un comportement anormal chez des souris de laboratoires : inhabituellement actives, elles effectuaient des mouvements répétitifs, tournaient en rond… L’équipe a découvert par la suite que les souris étaient non seulement hyperactives, mais qu’elles présentaient également de graves déficiences cochléaires et vestibulaires se traduisant par une surdité lourde.

 

L’équipe de chercheurs s’est alors intéressée à un gène, commun à la souris et à l’homme, présent à la fois au niveau de l’oreille et dans le système nerveux central. Ils se sont rendus compte qu’une mutation de ce gène dans l’oreille interne entraîne une augmentation anormale de la quantité de deux protéines dans la région nerveuse appelée striatum. Or, quand le taux de protéines dans cette zone est trop élevé, le contrôle des mouvements n’est plus possible.

 

« Traditionnellement, on pense que le lien entre hyperactivité et surdité s’explique par des facteurs socio-environnementaux comme la frustration due au fait que les enfants sourds ne puissent pas communiquer avec le monde qui les entoure. Ces résultats ouvrent la voie à une nouvelle explication, cette fois-ci sur le plan biologique » affirme le Professeur Hébert via la chaîne Youtube de l’Université. Pour corriger ce trouble, l'équipe a choisi d'administrer à ces souris un inhibiteur de la fabrication de cette protéine. Résultat : « cette action, poursuit le Pr Hébert, a permis de rétablir une activité locomotrice normale ».

 

Cette découverte laisse entrevoir le développement de nouvelles méthodes thérapeutiques dans le traitement de l’hyperactivité, qui touche 5 % des enfants.

 

 

 

Autres articles
Lentilles de contact colorées : attention danger
Lire la suite >>
L’opération de la cataracte est la plus pratiquée en France
Lire la suite >>
Débats autour des remboursements en optique et audition
Lire la suite >>
La presbytie : comment la soigner ?
Lire la suite >>
Fumeurs, attention à votre audition
Lire la suite >>
Optique : dépasser ses problèmes de vision
Lire la suite >>
Ma sélection
Vu à la TV
Contactez-nous
Historique récent
RÉDUCTION IMMÉDIATE
Ma sélection de produits
Cliquez sur ce lien pour vous connecter et affichez les produits que vous avez sélectionnés.
Supprimer tous les produits sélectionnés
Du lundi au vendredi pour un achat en magasin ou en ligne, de 9h à 18h. 01 44 40 15 95 *(Prix d'un appel local en France)
Historique des produits visités
Vider l'historique
RÉDUCTION IMMÉDIATE
Inscrivez vous et bénéficiez d'une
RÉDUCTION IMMÉDIATE DE 5 €
pour tout achat d'une paire
de lunettes de vue


OK
Votre adresse e-mail n'est pas valide