Ma sélection de produits
Vous retrouverez à tout moment vos articles préférés, simplement en vous identifiant sur le site
Je suis déjà client
Merci de saisir votre adresse e-mail et le mot de passe de votre compte pour vous identifier
Email :
Mot de passe :
Mot de passe oublié?
fermerMot de passe oublié?


Valider
Je suis un nouveau client
(* Champs obligatoires )
Civilité * :
Nom * :
Prénom* :
Date de naissance * : / /
Adresse* :
Code postal* :
Ville* :
Pays* :
Téléphone* :
Comment nous avez-vous connu* :
Email* :
Créez votre mot de passe* :
Confirmez votre mot de passe* :
Valider

Thérapie génique : un espoir pour les personnes malvoyantes

Whatsapp Facebook Twitter Addthis

Optical Center vous explique les différents modèles de lunettes de soleil !

 

Les ORL alertent depuis des années sur les risques liés à l’exposition à des bruits d’intensité très élevée, qui peuvent entraîner une légère baisse de l’acuité auditive. Mais, d’après une récente étude menée par des chercheurs de l’Université du Texas, cette atteinte de l’audition serait réversible. Une semaine suffirait en effet pour un retour à la normale à la suite d’un événement bruyant, comme une soirée en boîte de nuit ou un concert. À condition que cette exposition importante soit ponctuelle, elle ne suffirait pas à endommager le nerf auditif, et ne provoquerait donc pas de perte d’audition permanente. La thérapie génique rendra-t-elle un jour la vue aux personnes malvoyantes et atteintes de cécité ? C’est en tous cas ce que pensent des chercheurs de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) qui ont récemment réussi à restaurer la perception visuelle de souris malvoyantes grâce à une reprogrammation génétique de leurs cellules rétiniennes.

La vision est rendue possible grâce à deux types de cellules situées dans la rétine, partie de l’œil qui tapisse le globe oculaire et détecte la lumière. Il s’agit des cônes, qui transforment les signaux lumineux pour permettre la vision en journée, et des bâtonnets, qui prennent le relais la nuit en détectant les mouvements dans notre champ de vision. La mélanopsine, un pigment localisé lui aussi dans la rétine, joue également un rôle dans notre acuité visuelle en régulant la constriction de nos pupilles.

Dans le cadre de leur étude, l’équipe de chercheurs anglais s’est intéressée à cette molécule pour contrer la dégénérescence de la rétine. Ils ont réalisé des tests chez des souris atteintes de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de l’œil qui entraîne une perte progressive de la vision. Chez l’homme, cette pathologie ophtalmologique touche particulièrement les personnes de 10 à 30 ans. Elle se traduit par une désensibilisation progressive de leurs yeux à la lumière lorsque leurs cellules rétiniennes s’endommagent. Pour les réparer, les scientifiques britanniques ont injecté de la mélanopsine dans la rétine des souris malades. Grâce à ce traitement, leur acuité visuelle s’est nettement améliorée. Au bout d’un an, elles étaient capables de reconnaître des objets placés dans leur champ de vision.

 
Thèmes abordés : santé visuelle, troubles visuels
Autres articles
Incontournables prothèses auditives
Lire la suite >>
Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?
Lire la suite >>
Quelles sont les lunettes préférées des Français ?
Lire la suite >>
Quelles lunettes pour le printemps
Lire la suite >>
Lentilles de contact colorées : attention danger
Lire la suite >>
L’opération de la cataracte est la plus pratiquée en France
Lire la suite >>
Ma sélection
Vu à la TV
Contactez-nous
Historique récent
RÉDUCTION IMMÉDIATE
Ma sélection de produits
Cliquez sur ce lien pour vous connecter et affichez les produits que vous avez sélectionnés.
Supprimer tous les produits sélectionnés
Du lundi au vendredi pour un achat en magasin ou en ligne, de 9h à 18h. 01 44 40 15 95 *(Prix d'un appel local en France)
Historique des produits visités
Vider l'historique
RÉDUCTION IMMÉDIATE
Inscrivez vous et bénéficiez d'une
RÉDUCTION IMMÉDIATE DE 5 €
pour tout achat d'une paire
de lunettes de vue


OK
Votre adresse e-mail n'est pas valide
X